Attentat terroriste : la riposte Anonymous ne se sera pas fait attendre très longtemps !

Le collectif Anonymous a décidé de se venger des jihadistes en dévoilant sur la toile les comptes Twitter de jihadistes présumés, comme le révèle le site du Soir "Geeko".

Sur le réseau social, les hackers ont ainsi publié un message ( "Lien vers une liste de comptes Twitter de jihadistes. Demander à Twitter le blocage de ces comptes" ) accompagné d'un lien menant au site Pastebin .

Supprimé depuis (par Twitter vraisemblablement) ... mais en voici les traces

Anonymous demande donc aux internautes de partager cette liste et de faire pression sur Twitter pour supprimer les comptes de ces personnes. Une demande qui pourrait s'avérer dangereuse pour l'enquête comme l'explique Olivier Bogaert, commissaire de la Computeur Crime Unit de la police fédérale au site du Soir. " En s’attaquant au serveur, les pirates d’Anonymous risquent de bloquer des données ou de faire disparaître les traces d’accès aux sites par les criminels. Traces qui pourraient être utilisées pour identifier d’autres terroristes".

Ce jeudi, le groupe de hackers avait délivré un "message aux ennemis de la liberté d'expression": "Attendez vous à une réaction massive et frontale de notre part".

Pour Olivier Bogaert, l’initiative du collectif ne va pas dans ce sens. "En s’en prenant aux sites qui diffusent des discours et des opinions, ils font eux-mêmes la démonstration que la liberté d’expression sur le net doit être limitée ".

Le collectif avait également prévenu: "Anonymous ne laissera jamais ce droit bafoué par l'obscurantisme et le mysticisme. Nous combattrons toujours et partout les ennemis de la liberté d'expression. (...) La liberté d'expression et d'opinion est une chose non négociable, s'attaquer à elle, c'est s'attaquer à la démocratie. Attendez vous à une réaction massive et frontale de notre part car le combat pour la défense de ces libertés est la base même de notre mouvement."