Condamné pour violences conjugales, il sort de prison pour frapper sa compagne

C'est un multirécidiviste de la violence conjugale. Et il n'a visiblement tiré aucune leçon de ses années passées en détention. A Brest, un homme de 42 ans a été condamné à dix mois de prison quelques jours après avoir été libéré de sa cellule, relate Ouest France. Il avait précédemment été condamné pour violences conjugales et a été renvoyé derrière les barreaux pour les mêmes motifs.

Tout commence lorsque sa campagne ne vient pas l'accueillir à bras ouvert lors de sa levée d'écrous le 9 février dernier. Il arrive alors très en colère à leur appartement et ne peut s'empêcher de l'insulter et de la traîner par les cheveux, tout en la frappant. "Je l'ai pas tapée, je lui ai juste tiré les cheveux et mis un ou deux coups", a-t-il tenu à préciser devant le tribunal. Toujours est-il qu'elle se verra délivrer une ITT de trois jours. "Ma cliente était sa chose", déclarera l'avocat de la victime lors du procès.

Quelques jours plus tard, le 14 février, jour de la Saint-Valentin, monsieur rentre d'une soirée entre amis à minuit, visiblement très énervé et agressif. La police intervient, tente de le calmer. Sans succès. Il revient à l'aube et devant le refus de sa compagne d'ouvrir la porte, il la défonce à coups de pieds et brise le téléphone de cette dernière qui tentait d'appeler les secours.

Source : Metronews