Des dizaines de sites Internet français piratés par des islamistes

S’agit-il d’une attaque coordonnée par un appel ou un réseau, ou d’une réaction spontanée à l'attentat contre Charlie Hebdo ? Plusieurs sites d’organisations, de commerces ou de collectivités ont été piratés ces derniers jours, toujours sur fond noir, en provenance de trois auteurs apparemment différents, selon les informations récoltées par metronews : la “Fallaga team”, “L’APoca-DZ” et Abdellah Elmaghribi.

 

des-dizaines-de-sites-internet-francais-pirates-par-des-islamistes

“mort à la France” et “mort à Charlie”

Les sites de plusieurs communes du Val d’Oise (Goussainville, Ézanville, Piscop, Jouy-le-Moutier) ont eux aussi été piratés, cette fois par quelqu’un se faisant appeler "L’APoca-DZ". Au sommet des pages d'accueil étaient inscrites différentes revendications, mêlant pêle-mêle la libération de la Palestine, l’Etat islamique et affirmant “mort à la France” et “mort à Charlie”. La CGPME du 95 et le Festival du cirque de Domont ont été touchés, vraisemblablement par les mêmes individus, selon Le Parisien.

Enfin un troisième homme, Abdellah Elmaghribi, a revendiqué les piratages du site de la fondation Jacques Chirac, des villes de Seilhac et Tulle, de la communauté d’agglomération de Bergerac, de la fromagerie Chèvrefeuille à Saint Martial de Valette, des conserveries Mercadier à Eymet et du centre de la mémoire d'Oradour, avec un message bourré de fautes : "Bienvenue Peuple Du France ! Vous Etes Racisme !". Celui-ci qualifie la France de "Terroriste du monde" et termine son message par "Je suis muslim et je suis pas Charlie". Son message est suivi du hashtag #Op_France, relayé aussi par par un compte Twitter du nom de la Fallaga Team. Un examen de ce compte Twitter laisse suspecter des dizaines d’autres piratage ces derniers jours.

Source : Metronews