Mariés depuis 65 ans, ils meurent main dans la main à 40 minutes d'intervalle

BRESIL – Un couple marié depuis 65 ans est décédé la semaine dernière dans un hôpital où ils étaient tous les deux traités pour des maladies différentes. Le personnel médical avait décidé de rapprocher leurs lits, leur permettant ainsi de mourir ensemble.

Ils avaient dansé ensemble en 1948, jour de leur première rencontre. Un an plus tard, ils se passaient la bague au doigt. Depuis, ils ne s'étaient plus quittés, pas même sur leur lit de mort... La presse internationale se fait l'écho, cette semaine, de l'histoire émouvante d'Italvino et Diva Possa, un couple de Brésiliens mariés depuis 65 ans décédé à seulement 40 minutes d'intervalle.

Le couple, âgé respectivement de 89 et 80 ans, était malade. Ils étaient récemment entrés à l'hôpital ensemble, chacun pour une raison différente. Italvino était traité pour une leucémie, découverte l'an dernier. Diva, de son côté, commençait une chimiothérapie, pour un cancer de la vessie.

La semaine dernière, l'état du couple s'était considérablement détérioré. A tel point qu'ils avaient convié toute leur famille (le couple a 10 enfants et 14 petits-enfants) à venir leur rendre visite. Face à leur état, le personnel de l'hôpital avait décidé de les mettre dans la même chambre et de coller leurs lits. Les époux se sont alors pris la main, pour ne plus la lâcher.

Italvino a été le premier à partir.

"Ma tante a murmuré à l'oreille de ma grand-mère qu'il était parti en paix. A partir de là, elle a semblé plus apaisée, rapporte l'un des petits-enfants, Rafael, à un média britannique. C'est comme s'il lui avait ouvert les portes, comme s'il s'était arrangé pour qu'il puisse être ensemble pour l'éternité".

Diva meure alors à son tour, quarante minutes seulement après son époux.

Toujours d'après leur petit-fils, Italvino et Diva était le couple le plus romantique qu'il ait jamais vu. En 65 ans de mariage, ils n'avaient jamais été séparés, pas même pendant vingt-quatre heures. Italvino était un "homme juste et droit" et Diva, "une femme douce". Avant d'indiquer que tous les matins, pendant 65 ans, Italvino a préparé le petit-déjeuner de sa femme. Alors même si leur mort, aujourd'hui, les attriste, la famille a indiqué être soulagé qu'ils aient pu partir ensemble.

Comme le rapporte Rafael : "Ils n'auraient pas supporté d'être séparés".

 

Source : Metronews