Gros clash : Matthieu Delormeau DESCENDU pour son arrivée dans TPMP !

Lundi 31 août, Cyril Hanouna faisait son retour à l'antenne pour la quatrième saison de Touche pas à mon poste sous l'ère D8. Autour de la table, et sur un plateau tout neuf, l'animateur-producteur, qui se mariait avec son chouchou Camille Combal en ouverture d'émission, accueillait les chroniqueurs emblématiques de TPMP qui se sont succédés autour de la table, mais aussi les nouveaux venus.

Angela Lorente, Erika Moulet ou encore Matthieu Delormeau ont ainsi pris place.

Ce dernier, transfuge de NRJ12, n'a d'ailleurs pas été épargné au moment du débat Bonne idée-Mauvaise idée, consacré à son arrivée dans l'émission média de D8. Tous les chroniqueurs ont donné leur avis. Certains se sont montrés bienveillants comme Enora Malagré, amie proche de Matthieu Delormeau, ou Julien Courbet, impatient de débattre de télé-réalité avec l'un des maîtres du genre en France, tandis que d'autres ont chargé - parfois très lourdement - l'ex-présentateur de Tellement vrai.

Humainement, c'est quelqu'un qui n'a pas été top...

Erika Moulet a ouvert le bal : "Matthieu, on a passé une mauvaise année ensemble. Ça n'a pas été quelqu'un de sympa avec moi. (...) C'est quelqu'un qui humainement n'a pas été top. Sur son plateau, l'accueil n'a pas été terrible. C'est pas quelqu'un qui disait 'Bonjour' facilement. (...) Je parle de l'homme qu'il est, il n'a pas été cool avec moi", lâche-t-elle avant de prôner un renouveau et une possible collaboration au sein de la bande de TPMP en cette nouvelle saison. On peut lire sur le visage de Matthieu Delormeau que l'on découvre en double-fenêtre la colère monter. Gilles Verdez plussoie : "C'est une sorte de sous-Nabilla. Il va être extrêmement langue de bois. C'est un mauvais débatteur mais bon animateur."

L'intervention de Christophe Carrière, anti-télé-réalité convaincu, ne va pas apaiser le débat :

"Je pense que ce garçon manque de recul et de second degré. La première fois qu'il est venu sur ce plateau, il a fondu en larmes quand Enora l'a chargé. (...) Je suis sûr qu'il ne crachera pas dans la soupe. Il restera planté dans ses positions : il va nous dire que Tellement vrai, c'est vrai. Ça me met les abeilles. Ça fait sept ans qu'il nous vend des programmes de merde. Me retrouver avec lui là, ça me gonfle !", renchérit Christophe Carrière.
J'hallucine : on s'est croisé deux fois !

Des attaques violentes à destination de celui qui change aujourd'hui de direction professionnelle et qui n'a pas encore fait ses preuves comme chroniqueur dans l'émission phare de D8.

Invité à répondre à ses détracteurs, Matthieu Delormeau fait son retour sur le plateau. Il commence par répondre à Christophe Carrière, lui reprochant de ne jamais avoir assisté à un tournage de Tellement vrai, chose primordiale pour pouvoir porter de telles accusations, selon lui : "Je sais ce que je produis. Si tu avais voulu bouger tes fesses pour assister à un tournage pour voir que c'est vrai. Si c'est vrai, c'est vrai, si c'est pas vrai, tu dénonces...", préconise Matthieu Delormeau. Vient le tour d'Erika Moulet : "J'hallucine de ma vie. On s'est croisé deux fois. Je n'ai jamais fait la moindre émission avec toi. Je ne t'ai jamais vue une fois à NRJ12. Que tu penses ce que tu viens de dire, c'est hallucinant."

Le débat devient alors de plus en plus enflammé avec un Gilles Verdez qui trouve que l'ex-leader de NRJ12 se justifie beaucoup trop pour être honnête.

Après un bizutage en règle pour le pauvre Matthieu, nous pourrons compter sur le facétieux Cyril Hanouna pour dédramatiser la situation...

Côté audiences, TPMP a fait une excellente rentrée ! La présentation des nouveaux de l'équipe - Eric Dussart, Angela Lorente, Matthieu Delormeau, Erika Moulet et Emilie Lopez - a réuni 1,2 million de téléspectateurs, soit 5,8% de part de marché. C'est 100 000 de plus de curieux que l'an passé.