S3X et jouissance : une étude très sérieuse remet tout en cause pour la femme

Messieurs, vous allez sûrement apprendre des choses intéressantes avec ce qui va suivre ...

Non, l’org asme vag inal n’existe pas. Pas plus que le point G, selon une nouvelle étude.

D’ailleurs, il ne faut pas non plus parler d’orgasme cli tori dien.

Croire qu’il existe différents types d’org asmes est faux.

Il faudrait plutôt employer le terme générique d’org asme féminin, comme on parle d’org asme masculin, soutiennent les auteurs de l’étude, qui expliquent dans la revue Clinical Anatomy que la majorité des femmes dans le monde n'ont pas d'org asme pendant un rapport avec péné tration.

En conséquence, des femmes se sont vues diagnostiquer des problèmes sur la base de quelque chose qui n’existe pas : l’org asme vaginal.

Pas d’org asme sans stimulation du cli to ris

La clé de l’org asme féminin, c’est le cli to ris. Késako ?

Pour ceux et celles qui l’ignoreraient encore, c’est la zone la plus érogène chez la femme ...

Et comme pour l’homme, pas d’org asme possible si cet organe n’est pas stimulé.

Coauteur de l'étude, le Dr Vincenzo Puppo profite de ce parallèle pour rappeler que "l'aboutissement masculin ne signifie pas automatiquement la fin de la partie pour les femmes", explique-t-il. "l’homme peut continuer à embrasser et caresser sa partenaire pour la mener à l’org asme".

La taille compte

L'étude, publiée dans la revue Clinical Anatomy, vient après une autre étude américaine publiée plus tôt cette année et qui révèle que la taille du cli to ris d'une femme peut nuire à sa capacité à avoir un org asme.

En clair, chez les femmes qui ont des problèmes pour atteindre l'org asme, le cli to ris est plus petit, selon l'étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine.

Les chercheurs ont déclaré que leurs résultats pourraient conduire à l’élaboration de nouveaux traitements pour les femmes souffrant d'anorgasmie, qui ne peuvent pas avoir d’org asme. Selon eux, bien que l'org asme soit complexe, la taille et l'emplacement du cli to ris semble être primordiale.

Cette étude est d'autant plus bienvenue et salutaire que les chercheurs nous ont habitués à des études aux résultats autrement plus couillons :

... je vous propose, pour conclure, de faire le point sur ce que les études portant sur le couple et ses rapports, ont tenté de nous faire avaler

  • Selon une enquête réalisée par le site de rencontre extraconjugales Gleeden, les sagittaires seraient plus infidèles que tous les autres signes du zodiaque. Selon une enquête réalisée par moi-même, le verseau, un en particulier, est également très performant en termes de filsdeputerie.
  • Selon une étude britannique, les gens qui ont des murs de couleur mauve ont une sexualité plus intense que les autres. Selon une étude réalisée par moi-même toujours, les gens qui ont des murs de couleur mauve ont 5 ans et demi.
  • Et enfin, selon le site de rencontre Smardate, les femmes dont le prénom finit par un A ont davantage de succès auprès des hommes. C'est vrai. J'avoue.