Dérapage lors de son brûlage de culotte ... elle le paye cher

Une jeune Espagnole a vu son adultère éclater au grand jour dans des circonstances particulièrement embarrassantes.

La jeune mariée, qui a accouché moins de neuf mois après son mariage, a donné naissance à un enfant dont elle n'a pas pu nier qu'il avait été conçu durant son enterrement de vie de jeune fille. Et pas avec son futur époux...

Des enfants naissant avec une ressemblance avec quelqu'un d'autre que le compagnon officiel de la mère, l'histoire n'est pas neuve. Mais le cas d'une Espagnole amuse la presse de Valence.

Celle-ci a en effet été rattrapée par un dérapage survenu lors de son brûlage de culotte (enterrement de vie de jeune fille).

Alors que la traditionnelle fête bien arrosée entre amies battait son plein, la future mariée a reçu une surprise de bon goût, entendez le classique strip-tease sans lequel un "evjf" (enterrement de vie de jeune fille) perd ses lettres de noblesse.

Petit détail, qui prendra son importance par la suite: le strip-teaseur souffrait d'achondroplasie (une maladie de l'os qui donne lieu à un nanisme).

Peu après le mariage, les mariés annoncent que la famille va s'agrandir. Mais les médecins diagnostiqueront, dès la naissance du nourrisson, un trouble de la croissance: l'enfant est atteint de nanisme. Or, aucun cas n'a jamais été recensé dans aucune des deux familles.

Très rapidement, tout l'entourage fait le lien entre la maladie génétique du nourrisson et le strip-teaseur de l'enterrement de vie de jeune fille de la mariée, dont tous les invités à la célébration avaient eu vent.

La bonne blague tourne à l'humiliation publique ... sa mère confie à la presse :

Personne, ni la famille ni les amies, ne savait que ma fille avait eu une relation sexuelle avec le strip-teaseur. C'est évidemment le genre de choses que vous voulez garder pour vous. Nous étions tous si heureux que ma fille soit si vite enceinte après le mariage. Seulement elle a payé cher son dérapage

Le bébé dans les bras, la mariée n'a eu d'autre choix que d'avouer l'inavouable à son époux. L'histoire ne dit pas s'il a décidé de passer au-dessus de cette coûteuse incartade.